L’entreprise ATG Technologies

Né en 1997, de l’association des compétences de ses créateurs, Jean-Pierre KUHN, Jean-Marc BRUTTI et Francis NORSA, ATG Technologies a su asseoir sa renommée au sein des plus grands groupes industriels français. Avec une stratégie marketing innovante et offensive depuis plus de 20 ans, ATG Technologies a su développer successivement son savoir-faire sur les marchés industriels, de l’agroalimentaire, de la pharmacie, de la cosmétique, de l’électronique, du tri postal ou encore du semi-conducteur, secteur où elle a su au fil des ans s’imposer comme un leader.

Implantée en Avignon, ATG Technologies dispose de locaux industriels intégrant 300 m² de bureaux, une salle propre et 400 m² d’atelier, dans lesquels son équipe conçoit des solutions robotiques collaboratives à la pointe de la technologie.

De par la pertinence de ses développements et ses relations étroites avec des secteurs de pointe comme la Microélectronique, ATG Technologies a su s’adapter aux différentes ères industrielles qu’elle a traversé, en intégrant toujours plus de technologies de rupture dans ses équipements.

Logos groupe MGA Technologies

Fin 2018, ATG Technologies a pris un virage stratégique dans la consolidation de ses positions dans le domaine du semi-conducteur. Tout d’abord au travers du rachat d’ATG Technologies par Hervé de Maillard, président de la société Lyonnaise MGA Technologies, qui placera à sa tête Philippe Baldet, spécialiste de l’automatisation des procédés industriels l’actuel directeur d’ATG Technologies.

Fin 2020, le groupe a entamé une démarche unique vers l’industrie 4.0, au travers de son MGA Tech Lab 4.0.

Début 2021, MGA Technologies intègre FOCUSSIA, société spécialisé dans les machines communicantes et le développement d’interfaces software avec les automation ou les ERP, MGA Technologies par le biais de sa filiale Avignonnaise se positionne, par le biais de sa filiale Avignonnaise, comme le partenaire incontournable de l’automatisation des industries de Fabrication des semi-conducteurs.

1780
1780

Industrie 1.0 - Mécanisation

L'industrie 1.0 est un processus de développement et de généralisation des machines. La mécanisation s'inscrit au cœur du phénomène de l’industrialisation, dans la mesure où elle modifie en profondeur les méthodes de production, notamment la productivité, la division et les rythmes de travail.

1870
1870

Industrie 2.0 - Electrification

Depuis le début de la révolution industrielle, les machines des usines textiles ou métallurgiques sont mises en mouvement par l'intermédiaire de systèmes encombrants, bruyants et dangereux de courroies et de poulies, qui relient ces machines à des machines à vapeur ou à des moteurs à gaz. L'alimentation électrique de chaque machine apparaît très tôt comme une bien meilleure solution mais cela implique des investissements importants, une réorganisation des espaces de travail et des compétences nouvelles

1970
1970

Industrie 3.0 - Automatisation

L'automation industrielle est l'art d'utiliser les machines afin de réduire la charge de travail du travailleur tout en améliorant la productivité et la qualité. Elle fait appel à des systèmes électroniques qui englobent toute la hiérarchie de contrôle-commande depuis les capteurs de mesure, en passant par les automates, les bus de communication, la visualisation, l’archivage jusqu’à la gestion de production et des ressources de l’entreprise.

Aujourd'hui
Aujourd'hui

Industrie 4.0 - Numérisation

Le numérique transforme l’entreprise en modifiant ses processus, son organisation ou encore ses rapports avec ses clients et ses fournisseurs. Cette « industrie du futur » accélère la modernisation de la production grâce à un fort niveau d’automatisation et à une intégration numérique de l’ensemble de la chaîne de production. Alliant les dernières avancées technologiques – robotisation, systèmes d’intégration horizontaux et verticaux, informatique en nuage (cloud computing), données massives (big data) et cybersécurité, l’industrie du futur est constituée d’unités plus flexibles et agiles. Cette transformation nécessite toutefois un effort d’adaptation au sein des entreprises : investissements de modernisation importants et formation de la main-d’œuvre à ces nouveaux outils.

Véritable bac à sable technologique, un atelier de 1000m² occupé par une dizaine de collaborateur a vu le jour en mars 2021. Ces derniers explorent quotidiennement la robustesse et la pertinence de technologies naissantes et mettent en œuvre les plus prometteuses dans des Proof Of Concept mimant des applications de nos clients phares dans les industries de la BioPharma et du Semi-Conducteur.

L'industrie 4.0

Pionnier dans la construction de machines plus performantes implantées à la place de l’homme au début de son histoire, ATG Technologies a revu ses principes de conception et son organisation pour pouvoir maintenant proposer des machines communicantes, plus intelligentes de part les technologies embarquées et qui supprime la pénibilité des opérateurs tout en travaillant en étroite collaboration avec eux.